Partir Autrement

9 novembre 2015

Colonie de manchots

Le manchot (ou pinguino en espagnol) est un drôle d’oiseau, affublé à tort du nom de pingouin. Si en français, on utilise abusivement le mot « pingouin » à la place de « manchot », il faut savoir qu’en anglais et en espagnol « penguin » et « pinguino » désignent… le manchot. Et voici pourquoi. Les premiers explorateurs pensaient que pingouins et manchots ne faisaient qu’un. Anglais et Français s’accordèrent pour appeler tous ces oiseaux « pingouin » et « penguin ». Tout se compliqua quand on établit qu’il s’agissait en fait de deux espèces différentes. Un célèbre naturaliste français, le comte de Buffon, choisit de donner aux oiseaux des mers du sud le nom de « manchot » et de réserver le nom de « pingouin » à ceux des mers du nord. Mais dans le même temps, les Anglo-saxons, eux, continuèrent d’appeler « penguin » les oiseaux des mers du sud. La différence fondamentale entre les deux est très simple : le pingouin est capable de voler, pas le manchot.

Le manchot de Magellan

Le manchot de cette région de l’Argentine se nomme le manchot de Magellan. Son nom vient de l’explorateur Magellan qui en 1519 fut le premier Européen à se rendre dans l’extrémité sud du continent américain et à voir cette espèce. Lui et son équipage furent étonnés de voir ces drôles de « canards » sans aile, mais cela leur permit d’en ramasser une grande quantité avant de partir à la découverte de l’océan Pacifique. Dos noir, ventre blanc, tête entourée d’une bande blanche, le manchot de Magellan a, comme toutes les espèces de manchots vivant au chaud, des parties de la tête sans plume pour favoriser son aération. L’hiver, il migre vers le nord, parfois jusqu’au Brésil, pour suivre sa nourriture, puis il revient en septembre nicher du côté de Bahia Bustamante et sur la péninsule de Valdés. Comme la plupart des oiseaux marins, les manchots vivent longtemps. Un manchot de Magellan peut vivre 30 ans en liberté.

Partenaires officiels de Partir Autrement