Partir Autrement

1 août 2015

Distillation de l'huile essentielle de ravintsara

Le ravintsara est souvent surnommé « le produit miracle de Madagascar ». Il est produit dans la forêt d’Anjozorobe, notamment, et ses feuilles sont distillées à la vapeur. Le ravintsara est énergisant, redonne force et vigueur et active les défenses immunitaires de l’organisme. Il est préconisé pour lutter contre la grippe, la bronchite, la sinusite et les états grippaux, les problèmes de peau (acné, herpès, mycoses), l’insomnie, les angoisses, etc.

Usage interne : 3 gouttes 3 fois par jour dans une cuillerée de miel.

Usage externe : 5 gouttes à diluer dans une huile végétale (amande douce, par exemple).

Inhalation : 5 à 10 gouttes pendant 10 minutes.

Le ravintsara est planté en culture (cinnamomum camphora) et ne pose donc pas de dommages environnementaux. Par contre, pour le transformer en huile essentielle, il est nécessaire d’utiliser un alambic de distillation. Le bois utilisé pour brûler l’alambic provient de zones de prélèvement d’usage des communautés (l’eucalyptus, par exemple) et les déchets après transformation (les feuilles) sont réutilisés en compost. Il s’agit donc d’une exploitation « verte et propre », mais ce n’est pas toujours le cas pour toutes les distillations d’huiles essentielles dans le pays.

Pour les plantes prélevées à l’intérieur de la forêt (arbustes sauvages) telles que le ravensara (cinnamomum aromatica), les enjeux sont plus délicats, car des normes de cueillette doivent être mises en place et il y a souvent des débordements.