Partir Autrement

28 novembre 2015

El Almejal

El Almejal applique les 4 principes fondamentaux de l’écotourisme: conservation de la biodiversité, développement durable, sensibilisation des touristes et de la communauté et partage des bénéfices avec la communauté.

Pour se rendre sur la côte Pacifique colombienne, coupée du reste du pays par la jungle et les Andes, il n’y a presque aucune route, le seul moyen de s’y rendre est l’avion. Dans cette magnifique région, les fleuves et cascades sont nombreux, alimentés par une pluviométrie de près de 10 mètres d’eau par an, l’une des plus élevées du monde. Ce qu’on trouve sur la côte Pacifique de la Colombie ne ressemble à rien de ce qu’elle connaît. Pour ses habitants et ses villages, on peut se croire en Afrique. Pour l’humidité et la végétation, on est en Asie du Sud-Est. Pour le rythme et la musique, on est en Amérique du Sud. Les habitants sont pour beaucoup des descendants d’esclaves africains.

El Valle, sur la commune de Bahia Solano, est un petit village de pêcheurs d’environ 5000 habitants, dont plus de 90 % sont Afro-Colombiens. La plage de ce village est l’une des plus belles de toute la côte et abrite un écolodge qui a été reconnu par l’Organisation mondiale du tourisme pour ses initiatives sociales et environnementales.

L’Écolodge El Almejal est un établissement situé dans une réserve naturelle, à 50 mètres de la plage El Almejal et à 1 km du centre-ville d’El Valle. Il propose un hébergement offrant une vue sur la jungle, un restaurant, une piscine d’eau de source naturelle, des jardins à l’air libre qui offrent la possibilité de voir de nombreuses espèces de papillons dans leur habitat naturel, plusieurs sentiers de randonnées et un mirador pour observer les baleines.

Les bungalows à aire ouverte sont construits selon des paramètres bioclimatiques. L’orientation des bungalows, leur forme et la nature des matériaux sont adaptés de manière à tirer partie du climat extrêmement humide, pour assurer le confort des occupants, avec un minimum d’énergie, et disposent d’une salle de bain, d’une terrasse privée offrant une vue panoramique sur les environs et de hamacs accrochés aux palmiers.

L’équipe de Partir autrement a visité El Almejal en 2015.