Partir Autrement

1 août 2015

Exploration de la ville de Phnom Penh en moto-dop

Le moto-dop, c’est tout simplement une moto-taxi. Le terme, propre au Cambodge, est à l’origine une déformation du mot français «double». En clair, il y a deux personnes sur la moto, le conducteur et vous, sauf qu’il est tout à fait possible de monter à trois ou quatre sur la moto, voire plus. La profession n’étant pas règlementée, tout le monde peut se proclamer moto-dop, même lorsque l’on ne possède pas de permis de conduire ou que l’on n’a jamais mis les pieds dans la capitale. Tout trajet en moto-dop est donc une aventure en soi. Il est tout à fait possible de se perdre avec son conducteur et de faire plusieurs fois le tour de la ville avant de trouver son adresse. C’est bien simple, au Cambodge, tous les hommes ont été, sont ou seront, moto-dop un jour ou l’autre. Dans ce pays où la moyenne des salaires des fonctionnaires plafonne à environ cinquante dollars par mois, c’est un moyen comme un autre d’arrondir les fins de mois. Policiers ou professeurs le matin, et moto-dop durant les temps libres.

Partenaires officiels de Partir Autrement