22 septembre 2015

Favela Brass

Les touristes qui visitent la favela de Pereirão, à Rio de Janeiro, au Brésil, peuvent faire la rencontre de Tom Ashe, un trompettiste britannique de 35 ans qui a transformé sa maison en une école de musique pour les enfants. L’idée de cette école a germé lorsqu’il a constaté, en assistant à des prestations musicales, que la samba (une musique-racine au Brésil) était de plus en plus délaissée au profit du funk. Il a alors nommé son école la Favela Brass.

La maison se divise en différents ateliers et compte plusieurs professeurs qui participent bénévolement pour certains, ou échangent leur talent contre une chambre dans la maison de Tom Ashe. Favela Brass est un projet qui dépasse l’aspect social de seulement former les jeunes des favelas, car il touche à la culture même du Brésil. Cette culture musicale se perd, même parmi les jeunes musiciens brésiliens qui, sans formation, n’ont pas accès à des connaissances élémentaires: le solfège est souvent inconnu et les partitions apprises par cœur. La finesse et la complexité disparaissent donc peu à peu. Le but de Tom Ashe est de former des jeunes qui pourront devenir musiciens professionnels et qui, à leur tour, enseigneront aux jeunes du quartier afin de perpétuer la tradition musicale de la samba.