7 novembre 2015

Incursion chez les Tay

La population tay compte environ 1,2 million d’habitants, dont le plus important groupe minoritaire se trouve au Vietnam. Ils vivent dans les montagnes du nord-est, là où ils se sont installés il y a plus de 2000 ans. En raison d’un contact étroit avec les populations des plaines, et ce depuis des siècles, la société tay a été fortement influencée par la majorité culturelle kinh (aussi appelée Viet) aux nombreux rituels et pratiques confucéennes similaires. Les Tay vivaient autrefois dans des maisons de chaume montées sur pilotis et entourées de balcons ornés de rampes. Même si on peut encore trouver quelques villages traditionnels, la plupart des Tay ont maintenant adopté une architecture kinh. Presque toutes les femmes portent encore leurs habits traditionnels.

Les Tay sont des fermiers qui cultivent le riz, le tabac, les graines de soja, les fruits et les épices. Ils pratiquent aussi la pisciculture et l’élevage d’animaux. Ils ont développé des systèmes d’irrigation très sophistiqués, à partir de roues à eau installées au bord des rivières (on en retrouve à Thon Chi). Ils pratiquent le bouddhisme, le confucianisme et le taoïsme, tout en vouant un culte aux génies et aux esprits ambiants. Les Tay ont une langue écrite, développée au 16e siècle, et sont connus pour leur littérature et leur art. Le chant, le théâtre, le lancer de cerfs-volants et autres jeux sont également des passe-temps populaires. Dans les régions plus reculées, certains groupes tay érigent des maisons funéraires sur les tombes, qu’ils décorent de rubans de papier blanc.

Partenaires officiels de Partir Autrement