Partir Autrement

1 août 2015

La cueca

La cueca est une danse en couple pratiquée à travers tout l’ouest de l’Amérique Latine. Présente en Colombie, au Pérou, en Bolivie, en Argentine et au Chili, elle possède des variantes de rythmes et de chorégraphies selon les pays et les régions. Issue de la « Jota » espagnole, son origine remonte au début du XIXe siècle. Très populaire depuis longtemps au Chili, elle était aussi bien dansée dans les campagnes que jouée par l’Orchestre Philharmonique dans des concerts de grande qualité. La cueca fut nommée danse officielle du Chili par décret au Journal Officiel en 1979.

Les danseurs portent des vêtements traditionnels chiliens. Les hommes arborent un chapeau de huaso, une chemise, un poncho de flanelle, des pantalons et des bottes d’équitation, une veste courte et des éperons. Les femmes portent une robe à fleurs avec un tablier blanc en dentelle. Pour danser la cueca, tous deux portent un foulard à la main, accessoire indispensable pour la danse traditionnelle du Chili.

La cueca représente la conquête amoureuse d’une femme (china) par son cavalier (huaso), et souligne la grâce, la malice et la dignité des femmes face à la virilité, la force et l’esprit conquérant des hommes. Les partenaires sont placés face à face et dansent avec un foulard à la main droite. Sans jamais se toucher, ils dessinent des formes circulaires tout en effectuant des tours sur eux-mêmes. Le huaso avance en douceur vers la china qui le fuit. Il agite le foulard comme s’il s’agissait d’une corde et entoure la china pour la faire venir à ses côtés. Celle-ci s’approche, soulève légèrement sa jupe, agite son foulard et s’enfuit de nouveau.

Dans la plupart des pays, la cueca est chantée à deux voix et accompagnée par la harpe, le piano, l’accordéon, le tambourin ou d’autres instruments à percussion.

Partenaires officiels de Partir Autrement