18 octobre 2015

Le gîte de Polobi

Polobi et Muludgé vivent comme tous les Papous de la tribu huli dans les montagnes centrales de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Dans les années 90, un Français (Philippe Gigliotti) en quête de dépaysement extrême débarque chez eux. L’amitié indéfectible qui naît alors donne naissance à une agence de voyage unique au monde, Voyages en Papouasie, qui propose des immersions ethnologiques chez les peuples les plus isolés de la planète. Polobi décide alors de construire une case où les premiers touristes de la région pourront loger. Le gîte de Polobi est construit un peu en hauteur, au milieu des jardins et offre une belle vue sur la vallée. Deux petites maisons de bambou tressé servent d’hébergement aux voyageurs. L’une est recouverte d’un toit de paille, l’autre d’un toit de tôle. Une dizaine de personnes peuvent y dormir.

Au contact des « hommes perruque », les visiteurs se retrouvent en présence d’un mode de vie, de coutumes et de mœurs en total décalage avec la réalité occidentale. Un choc culturel qu’ils ne seront pas prêts d’oublier.

Cliquez ici pour consulter leur site