Partir Autrement

1 août 2015

Le lac Atitlán au Guatemala

Le lac Atitlán est situé au sud-ouest du Guatemala, à 60 km à l’ouest de la capitale Ciudad Guatemala. Atitlán signifie «endroit avec beaucoup d’eau» ou «colline entourée d’eau». Né d’une éruption volcanique (Caldeira, cône volcanique effondré il y a plus de 80 000 ans), ce cratère, profond de plus de 560 m, est devenu l’un des plus beaux lacs du monde, avec son eau cristalline et azurée. En effet, dans ses 150 km² d’eau douce se reflètent inlassablement les volcans San Pedro (3022 m), Taliman (3158 m) et Atitlán (3537 m), qui semblent être les gardiens gigantesques de ce miroir envoûtant. Cette phrase de l’écrivain anglais Aldous Huxley: «N’importe qui sera contaminé par ce paysage si beau qu’il délirera», a certainement contribué à rendre célèbre le lac Atitlán.

Bien qu’il soit très pollué à cause de l’activité humaine des villages riverains, il demeure possible de se baigner dans la partie nord du lac et à certains endroits au sud. Perché à 1560 m au-dessus du niveau de la mer, il est parfois traversé de courants violents. De nombreuses embarcations touristiques font le tour du lac, avec trois escales dans les villages qui l’entourent. C’est possible d’y voir des femmes qui y font leur lessive, coiffées de leur Tocoyal traditionnel. Le lac Atitlán est bordé par des villages mayas cakchiquels, quichés et tz’utujils portant des noms d’apôtres.

Encore aujourd’hui, le mode de vie de la majorité des habitants du lac Atitlán est similaire à celui de l’époque précolombienne. Les femmes mayas tissent le coton, tandis que les hommes cultivent le maïs. Certains vivent dans de grandes huttes aux murs de boue séchée, aux toits de chaume pointus et, parfois, sur un plancher de terre battue. Certaines maisons ont des autels abritant périodiquement des idoles et des images de saints. D’autres sont munies de séchoirs à maïs, de petites huttes où on fume la viande, ainsi que de petits enclos pour animaux.

Le Mikaso est une auberge québécoise intégrée au village maya San Pedro la Laguna. Construit sur les rives du lac Atitlán et entouré de jardins, le Mikaso propose des séjours équitables et met l’accent sur la participation de la population locale.

Partenaires officiels de Partir Autrement