18 octobre 2015

Le mumu

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, le mumu est un grand repas traditionnel papou auquel les visiteurs sont invités à assister. Un cochon est d’abord tué puis jeté dans les flammes afin de griller ses poils. Ensuite, l’animal est séparé en deux moitiés desquelles on retire certains morceaux particuliers, en suivant un procédé complexe et des règles fixes.

Pendant ce temps, un grand feu qui brûle au fond d’une fosse chauffe un grand nombre de grosses pierres. Une fois les pierres chauffées, une couche de feuilles de bananiers et de fougères est disposée par dessus, puis la viande est étalée selon une disposition particulière. On ajoute une nouvelle couche de feuilles de bananiers et de fougères puis des pierres et le tout est enterré. Cette façon d’apprêter le cochon est appelée «mumu». Les Hulis préparent le mumu lors de grandes fêtes traditionnelles, par exemple pour marquer la fin d’un conflit entre deux clans et célébrer la paix. L’échange rituel de viande de porc est une grande célébration et l’importance d’un mumu est directement proportionnelle au nombre de cochons tués.