Partir Autrement

31 octobre 2015

Suriname

À propos

Le Suriname est situé au nord du Brésil et aux abords de l’océan Atlantique. Ses voisins immédiats sont le Guyana à l’ouest et la Guyane française à l’est. Comme le pays est presque entièrement recouvert par la forêt tropicale, la grande majorité de la population vit sur le littoral, à Paramaribo et ses environs.

La population du Suriname est composée de multiples ethnies dont les Hindoustanis qui sont les descendants d’immigrés venus d’Inde en 1873, les Afro-Surinamais qui sont les descendants mélangés du métissage européen (néerlandais) et africain, les Javanais d’origine indonésienne, les Noirs-Marrons descendants des esclaves africains, les Chinois, les Européens, les Amérindiens et d’autres minorités. Le mélange des cultures saura séduire les voyageurs en quête de rencontres et d’activités culturelles diversifiées. La langue officielle est le néerlandais, mais pas moins d’une quinzaine de langues sont pratiquées.

Les paysages du Suriname sont plus qu’impressionnants. Les amoureux de la nature ne manqueront pas de jouer les aventuriers au cœur de la forêt tropicale, d’admirer ses chutes d’eau, d’observer la ponte des tortues ou de parcourir le pays en pirogue le long des fleuves et des rivières. Le reste de la côte atlantique, peu exploité et peu exploitable, est constellé de petits villages comme celui de Totness, entre étendues de cocotiers et zone de mangroves.

Souvent négligé des touristes, le Suriname est néanmoins riche d’une biodiversité rare et d’une culture fascinante. Le tourisme alternatif permet entre autres aux visiteurs d’aller à la rencontre des cultures ancestrales des Amérindiens et des Noirs-Marrons.

En bref

Capitale : Paramaribo
Population : 520 050 habitants
Langues parlées : Néerlandais, Sranan tongo
Religions : Christianisme, hindouisme, protestantisme
Fête nationale : Accession à l’indépendance des Pays-Bas – 25 novembre
Régime politique : République

À savoir

*Les saisons des pluies s’étendent de mai à août et de novembre à février. Des pluies diluviennes et des inondations peuvent alors se produire.
*Évitez les minibus publics. Prenez plutôt un taxi. À noter que les taxis qui ont l’air climatisé exigeront un prix plus élevé. Ne hélez pas de taxis dans la rue, car ils ont tendance à demander plus cher aux étrangers.
*Transport routier: Le piètre état des routes, le manque d’éclairage, la conduite dangereuse et les véhicules mal entretenus sont des facteurs de risque importants.
*Les vaccinations contre la fièvre jaune, la typhoïde, la diphtérie et les hépatites A et B sont recommandées ainsi qu’un traitement contre le paludisme.
*L’eau est non potable.

Ressources en tourisme responsable

Page du Gouvernement du Canada sur le pays
Guide voyage (Lonely planet) En anglais
Portail généraliste sur le pays
Site officiel du tourisme du Suriname (En néerlandais et anglais)
Pages personnelles de Peter Troon. De nombreuses informations sur le pays. (En anglais)