Partir Autrement

1 août 2015

Trek dans la région de Skaftafell

Le parc national Skaftafell est fusionné avec le parc national du Vatnajökull, depuis 7 ans. Les chutes noires Svartifoss et les sandar formés grâce aux éruptions volcaniques en valent la peine. Cette excursion de 1,5 km est classée facile. Les chutes noires Svartifoss sont faites de formations d’orgues basaltiques. Le basalte est une roche volcanique issue d’un magma refroidi rapidement au contact de l’eau ou de l’air.

La maison au toit de gazon «Sel» a été construite en 1912. Les murs de cette typique maison de ferme islandaise sont soutenus par des morceaux de bois trouvés sur la berge et recouverts de pierres et de boue. Le toit de pierres plates et les murs extérieurs sont tapissés par une couche de gazon.

Un sandur (au pluriel sandar) est en géologie une plaine située au pied d’un massif montagneux, formée de sédiments transportés par de l’eau. En Islande, nous appelons ce phénomène «jökulhlaup», qui signifie «course de glacier» ou «course glaciaire». Lorsqu’un volcan sous-glaciaire (sous un glacier) entre en éruption, la chaleur dégagée par le magma fait fondre d’énormes quantités de glace. L’eau résultant de la fonte s’accumule et crée un lac sous-glaciaire. Lorsque la pression devient trop importante, la barrière qui retient le lac se rompt libérant d’énormes quantités d’eau qui transporte avec elle des roches volcaniques. Ces sédiments déposés au sol forment un sandur. La dernière inondation du genre est survenue en 1996 dans le parc national de Skaftafell.