Partir Autrement

27 janvier 2012

Village de Kum Döbö

Situé à 23 km à l’ouest de Kochkor, le village de Kum Döbö s’est établi dans une vaste plaine à environ 2000 m d’altitude. Une chaîne de hautes montagnes se dresse à l’horizon, à une vingtaine de kilomètres au nord. Il faut compter environ 30 minutes à pied pour traverser le village d’un bout à l’autre. Traditionnellement, les maisons de tout le pays sont construites en boue séchée et enduites de chaux. Mais il reste peu de maisons sur ce modèle. La plupart d’entre elles aujourd’hui, ne possèdent aucun charme particulier. Elles ont été construites à la va-vite sous l’empire soviétique: un bloc carré et un toit en tôle, sans fioritures. C’est le cas à Kum Döbö. Cependant, à l’intérieur, elles peuvent être vraiment charmantes. Les pièces sont grandes et la cuisine est le cœur de la maison. Elle est souvent remplie de tapis de feutre, à la fois sur le sol et aux murs (même si les tissus chinois les remplacent de plus en plus). Bien souvent, les Kirghizes, sédentarisés depuis quelques années seulement, reproduisent l’agencement d’une yourte chez eux. On retrouve certains rituels identiques à ceux des yourtes: ne pas entrer dans la cuisine sans y avoir été invité, s’asseoir en tailleur pour ne pas orienter ses pieds vers quelqu’un d’autre, tout particulièrement s’il est plus âgé.