5 décembre 2015

Visite de la conservancy

En Namibie, les «conservancies» (aires de conservation communautaires) ne sont pas des parcs nationaux, mais des terres communales dont les propriétaires ont décidé de gérer et de protéger les animaux sauvages. Elles ont été créées pour répondre autant aux besoins des communautés qu’à ceux de la faune.

En échange d’une gestion durable des ressources naturelles, les «conservancies» acquièrent légalement les droits de bénéficier directement des profits issus de leur utilisation, avec trois objectifs fondamentaux: maintien de l’élevage, protection des ressources naturelles et développement du tourisme.

Les revenus perçus par la «conservancy» proviennent principalement du lodge et de la chasse aux trophées. Chaque année, un quota d’animaux est déterminé – gazelles, sprinbok, de temps en temps un éléphant – et peut être abattu sans que cela menace l’espèce. Ce quota est fixé et vendu à un chasseur sportif professionnel, intéressé uniquement par les cornes et les défenses.

Les revenus du lodge et de la chasse aux trophées sont ensuite utilisés pour payer les salaires des employés de la «conservancy» (patrouilleurs, manager, gardiens de la faune), pour soutenir les écoles et indemniser les fermiers lorsqu’une de leurs vaches ou chèvres a été attaquée par un fauve ou lorsqu’un éléphant a endommagé la clôture entourant son point d’eau.