Partir Autrement

1 août 2015

Zodiac sur le lagon Jökulsárlón

L’embarcation permet d’approcher de près les «icebergs» bleu clair qui flottent au gré du courant. Le Jökulsárlón, toponyme islandais signifiant littéralement en français «lagune du glacier», est le plus connu et le plus grand des lacs proglaciaires en Islande. Il se trouve au sud du glacier Vatnajökull entre le parc national du Vatnajökull et la ville de Höfn.

Aux alentours de 900 apr. J.-C., le bord de la langue Breiðamerkurjökull (une des langues du glacier Vatnajökull) était à environ 20 km plus au nord de son emplacement actuel. Pendant la courte période glaciaire, entre 1600 et 1900, les températures froides qui régnaient dans ces latitudes ont fait étendre le glacier sur une surface supplémentaire de 1 km. Entre 1920 et 1965, une hausse des températures a apporté de nouveaux changements. La langue glaciaire Breiðamerkurjökull commence alors à fondre et à reculer très rapidement, entraînant un processus de vêlage (chute d’icebergs de taille variable), qui crée dans son sillon le lagon Jökulsárlón. En 1975 la taille du lac faisait 7,9 km2. Aujourd’hui, il mesure 18 km2 et a une profondeur de 260 m.