Destination

Indonésie > Bali – Le Mont Batukaru

 
L’île de Bali, un petit paradis

L’Indonésie est composée d’une myriade d’îles. Très différentes les unes des autres, chacune mérite qu’on s’y attarde pour la beauté de ses paysages et le sourire de ses habitants.

L’île de Bali est souvent considérée comme la perle de l’Indonésie, un petit paradis auquel rêvent les touristes du monde entier. Mais derrière ses rizières à perte de vue, ses paysages de volcans endormis et ses superbes plages se cache un peuple qui fait toute la beauté de l’île. 

On ne saurait trop vous conseiller d’apprendre quelques rudiments de langue locale pour mieux comprendre les coutumes et la religion insulaire exceptionnelle (un hindouisme teinté d’animisme où les habitants offrent des paniers de fleurs aux dieux chaque jour). 

Le Sarinbuana Ecolodge 

Internationalement reconnu pour son engagement écologique, le Sarinbuana a remporté, entre autres prix, le « Wild Asia Responsible Tourism Award » des petits et moyens établissements en 2010. 

Les propriétaires ont su développer un système durable de gestion des déchets et appliquent des mesures précieuses d'économie d'eau. Ils sont également reconnus pour leur pratique de la permaculture. Bruno, intrigué, ne manque pas de les questionner sur le sujet mystérieux. Lors d’une randonnée sur le mont Batukaru, il apprendra par ailleurs que 10% du prix des excursions servent à financer différents projets de conservation environnementale. 

Les repas sont cuisinés à partir du potager biologique, l’énergie utilisée est renouvelable, un système de recyclage a été mis en place et l’auberge s’emploie à protéger la flore et la faune locale (orangs-outans, singes, etc.). 

Les touristes sont invités à participer eux aussi à ces efforts environnementaux. Pour pondérer la pollution créée par le transport aérien, un programme de compensation carbone a été mis en place. Il fonctionne sur l’idée simple de planter des espèces locales d’arbres dans les jardins de l’auberge. Un tourisme carbone neutre, est-ce vraiment possible ? 

Comme à son habitude, l’équipe de Partir Autrement souhaite en savoir un peu plus sur la culture et les traditions locales. Bruno participe donc à plusieurs ateliers organisés par l’auberge : il rencontre notamment Pak Ketut qui lui montre la base de la sculpture sur bois et s’initie au silat, un art martial indonésien enseigner aux enfants de Sarinbuana. Enfin, Bruno prend part à un match de soccer avec Norm, le propriétaire du lodge, et de nombreux jeunes du village. 

Retombées pour la communauté 

L'auberge démontre que l'écotourisme est une alternative rentable à long terme, comparativement aux gains à court terme qui peuvent être obtenus en altérant l'environnement (coupe d'arbres, chasse, capture et revente d'oiseaux, agriculture agressive, etc.). 

Les propriétaires participent aux réunions du gouvernement local et du village et sont heureux de recevoir les commentaires de la part de la population. 

Concernant le terrain de l'auberge, ils favorisent une politique générale de crédit-bail, plutôt que l'achat de terres, de ce fait encourageant les populations locales à conserver la propriété, ou la gestion, de leurs terres familiales. 

Enfin, dans la mesure du possible, l'auberge emploie des personnes locales qui sont payées à des salaires équitables. Elle retient les services de 10 personnes à temps plein et 16 autres à temps partiel. L'auberge forme les employés en offrant notamment des cours d'anglais, d'informatique, d'accueil et de gestion environnementale. De plus, les villageois sont encouragés à développer leurs ateliers d’artisanat, musique, cuisine, ou autre. Ils sont aussi invités à fournir différentes formes de transport aux touristes, à offrir des massages, etc. Ce faisant, ils se créent des micro entreprises qui génèrent des revenus en complément des salaires. 

Le Sarinbuana propose enfin des cours de soccer, d’anglais, et de silat aux jeunes de 5 à 12 ans. Au village, il n’y avait pas eu de professeur de silat depuis plus de 20 ans. Cet art martial indonésien était presque tombé dans l’oubli jusqu’à ce que l’auberge engage un professeur pour l’enseigner aux enfants.
À voir, à faire au Mont Batukaru
  • Farniente au Sarinbuana Ecolodge
  • Promenade dans les jardins biologiques de l’auberge 
  • Ateliers de sculpture sur bois, confection d’offrandes, cuisine balinaise, etc. 
  • Excursion au mont Batukaru dans la forêt tropicale humide 
  • Visite du temple Pucak Sari 
  • Randonnée au village Sarinbuana et visite de l’école 
  • Excursion au village Tabanan, marché local, parc de papillons 
  • Formation en permaculture 
  • Randonnée à la plage de Soka et visite des grottes de chauves-souris 
  • Démonstration de silat, art martial indonésien 

À faire sur l’île de Bali
  • Ubud et ses environs : vie paisible de ce petit village touristique (massages, concerts, etc). Promenades dans les environs 
  • Presqu’île de Bukit : surf et plage 
  • Volcan Agung : ascension à travers de superbes paysages 
  • Pura Tanah Lot : célèbre temple en bord de mer 

À faire ailleurs en Indonésie
  • Île de Java : cours royales de Surakarta, centre culturel de Yogyakarta, temple bouddhiste de Borobudur, temple hindouiste de Prambanan 
  • Île de Sumatra : Parc du Gunung Leuser et ses orangs-outans, randonnées le long de la Route des Volcans, découverte de la culture Toba au lac Toba, îles de Siberut et de Nias. 
  • Île de Lombok : jolies plages, charmants villages et atmosphère moins touristique qu’à Bali 
  • Îles de Sulawesi (Célèbes) : pays Toraja, plongée sous-marine 
  • Nouvelle-Guinée Occidentale : écotourisme, parc national du Teluk Cendrawasih
Climat
La saison sèche s’étale de mai à octobre. L’été correspond aux mois les plus frais, mais la température reste très agréable malgré tout, aux alentours de 25°C. Il fait de plus en plus chaud et humide à mesure que l’on va au nord du pays.

Décalage horaire
Java, Sumatra, Kalimantan ouest et centre : GMT + 7 
Bali, Sulawesi, Kalimantan est et sud : GMT + 8 
Irian Jaya et Moluques : GMT + 9 
Québec : GMT - 5 
France : GMT +1 

Électricité 
220 ou 110 Volts, 50 Hz

Mets typiques 
Les petits restaurants bon marché (warung) et les marchés de soirée (pasar malam) ont tous, sur leurs étalages, le plat national composé de riz frit avec des œufs, des petits légumes et du poulet ou des crevettes (nasi goreng). Le poisson se retrouve dans de nombreuses recettes et des fruits tropicaux insolites accompagnent parfois les repas. Les amateurs de mélange sucré salé trouveront de nombreuses recettes à leur goût, comme le babur ayam, une sorte de purée de riz, haricots et poulet sucré. 

Monnaie 
La monnaie locale est la Roupe indonésienne (IDR)
1 $ CA = 9110 IDR 
1 EUR = 11685 IDR (décembre 2010) 

Pourboires 
Service et taxes sont compris dans les prix, le pourboire n’est donc pas obligatoire, mais il est toujours bienvenu si vous êtes satisfait du service. 

Santé et hygiène 
Attention aux moustiques qui peuvent être porteurs de paludisme et de dengue en dehors de Bali et des grandes villes. Dès le coucher du soleil, pensez donc à porter des vêtements longs et à appliquer un produit répulsif. L’eau du robinet n’est pas potable.

Savoir vivre 
Pensez à retirer vos chaussures avant d’entrer dans un temple ou une maison privée. 
Portez un sarong ou une ceinture pour visiter les temples.
Évitez les gestes affectueux en public (s’embrasser, se tenir la main, même se faire la bise).
Ne touchez pas la tête des enfants.
Lorsque vous êtes assis par terre, ne tendez pas vos jambes en direction de quelqu’un.
L’impact du tourisme sur l’environnement est alarmant à Bali. Veillez donc à acheter le moins possible de bouteilles en demandant à vous faire remplir votre ancienne bouteille d’eau minérale. Vous pouvez aussi donner vos vieilles bouteilles en plastique aux chiffonniers (pemulung). 

Transport international 
De Montréal et Paris : vols pour Jakarta (île de Java) et Bali avec escale via le Moyen-Orient ou l’Asie (Singapour, Hong-Kong, Kuala Lumpur) 

Transports sur place 
D’une île à l’autre, choisissez l’une des nombreuses liaisons aériennes très pratiques ou le ferry qui permet de voyager tranquillement. Sur une même île, là encore vous trouverez des vols bon marché ainsi que des bus pour vous rendre dans le moindre petit village. Louer une voiture est réservé à ceux qui ne craignent pas de conduire sans code de la route ni signalisation. Réserver un taxi à la journée peut parfois être plus économique qu’une location de voiture.

Vaccination 
Aucun vaccin obligatoire. 
Vaccins conseillés : diphtérie, tétanos, poliomyélite, ainsi que les hépatites A et B. 

Valise
Des vêtements légers, sobres en dehors de Bali (l’Indonésie est le premier pays musulman au monde), un chapeau, des lunettes de soleil et de la crème solaire, un imperméable léger pendant la saison humide, des chaussures de marche pour les randonnées dans l’arrière-pays, un insecticide et une moustiquaire pour se protéger des moustiques. Il est possible de tout acheter sur place.

Visa de touriste 
Un visa de tourisme est exigé pour entrer sur le territoire indonésien. Si vous en faites la demande auprès du consulat avant le départ, il pourra être valable jusqu’à 2 mois. Si vous le demandez directement sur place au moment de votre arrivée, il sera valable 1 mois. Pour le renouveler, il suffit de sortir du pays et d’entrer à nouveau. Passeport valable 6 mois après la date du retour.

Voyages Traditours

 

Sarinbuana Eco-Lodge

 

Club Aventure

 

Tours Hai International

 

Kaliandra Sejati

 

Puri Lumbung Cottages

 
En bref

Capitale : Jakarta
Population : 240 271 522 habitants
Langues parlées : indonésien
Religion : 86 % islam, 8,7 % christianisme, 3 % hindouisme, 1,8 % bouddhisme
Fête nationale : proclamation de l'Indépendance – le 17 août 
Régime politique : république